Interventions sur ordinateur, smartphones et Internet

Les interventions informatiques pour la perte de poids (sites web, applications mobiles) fournissent des informations, des outils et un soutien aux personnes souhaitant perdre du poids. Ces interventions peuvent inclure des conseils interactifs personnalisés générés automatiquement, des plans de repas personnalisés, des recommandations d’exercices, des outils de suivi, des groupes de soutien en ligne et des techniques de modification du comportement. Il existe des preuves de l’efficacité de certaines interventions de ce type, mais la qualité de certains programmes et les risques qui y sont associés suscitent également des inquiétudes.

Voici quelques sites Internet que nous recommandons sur le sujet.

Base scientifique : Plusieurs études ont démontré l’efficacité de certaines interventions de perte de poids en ligne, en particulier celles qui intègrent des éléments de modification du comportement, d’autocontrôle et de soutien social. Une synthèse quantitative des études publiées (méta-analyse) conclut que les interventions interactives sur ordinateur (conseils individualisés générés automatiquement) sont efficaces pour la perte de poids (perte de 1.5 kg, comparé à des interventions minimales comme des brochures).(a) Une autre méta-analyse conclut que les programmes fournissant des conseils individualisés automatiques sur Internet permettent de perdre plus de poids (2.1 kg) que les programmes non-interactifs.(c) Toutefois, les interventions interactives sur ordinateur entraînent des pertes de poids moins importantes que les interventions en personne.(a,e) Une revue de littérature conclut que les applications pour smartphone permettent de perdre du poids, mais pas plus que d’autres méthodes d’aide à soi-même.(b) Ces programmes en ligne ou sur smartphone sont notamment utiles en complément de programmes en présentiel, pour maintenir la perte de poids. Cependant, tous les programmes en ligne ne sont pas aussi efficaces et la qualité des preuves varie d’une étude à l’autre. Presque tous ces programmes sont affectés par un taux élevé d’abandon: peu de personnes les suivent durant plusieurs semaines ou plusieurs mois (il faut toutefois relever que les traitements en personne ou par médicaments souffrent également de taux d’abandon élevés).

Qualité et crédibilité : Il existe de nombreux programmes de perte de poids en ligne ou sur smartphone, mais leur qualité et leur crédibilité peuvent varier considérablement. Il est essentiel de choisir des programmes fondés sur des principes scientifiques solides, élaborés par des professionnels qualifiés et étayés par des recherches factuelles. Les programmes qui mettent l’accent sur des objectifs réalistes, une alimentation équilibrée et une activité physique régulière ont plus de chances d’être efficaces et sûrs.

Risques : Certaines interventions en ligne peuvent promouvoir des pratiques de perte de poids malsaines ou non durables, telles qu’une restriction calorique extrême, une insistance excessive sur des groupes d’aliments spécifiques ou des compléments alimentaires ou un exercice physique excessif. Ces pratiques peuvent être néfastes pour la santé physique et mentale et peuvent conduire à des comportements alimentaires malsains. En outre, certains programmes n’offrent pas de soutien ou de suivi adéquat, ce qui peut vous empêcher de maintenir vos efforts de perte de poids à long terme. Enfin, de très nombreux programmes en ligne n’ont d’autre but que d’obtenir votre argent, ils ne sont pas développés par des professionnels de la santé, ne tiennent pas compte des recommandations établies par les professionnels du domaine, et ne veulent que vous vendre des services ou des produits.

En conclusion, certains programmes en ligne ou sur smartphone reposent sur des bases scientifiques et peuvent être efficaces pour favoriser la perte de poids. Toutefois, il est important de se méfier de la qualité et de la crédibilité de ces programmes et de consulter un professionnel de la santé avant d’entamer un nouveau programme en ligne ou sur smartphone. Un professionnel de la santé peut vous aider à perdre du poids, et à identifier le programme fondé sur des données probantes le plus approprié en fonction de vos besoins et de vos objectifs personnels, et que vous utiliserez en complément à un traitement médical.


Utilisez le champ Commentaire ci-dessous pour indiquer les sites web et applications pour perdre du poids que vous utilisez et appréciez (veuillez indiquer l’URL exacte ou le nom exact de l’application, et donner votre évaluation des ces sites ou applis), ou pour suggérer des améliorations à cette page.


Références:
a) Wieland LS, Falzon L, Sciamanna CN, Trudeau KJ, Brodney Folse S, Schwartz JE, Davidson KW. Interactive computer-based interventions for weight loss or weight maintenance in overweight or obese people. Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 8. Art. No.: CD007675. DOI: 10.1002/14651858.CD007675.pub2

b) H. M. Semper, R. Povey, D. Clark-Carter. A systematic review of the effectiveness of smartphone applications that encourage dietary self-regulatory strategies for weight loss in overweight and obese adults. Obesity, 2016 Volume17, Issue9 Pages 895-906 https://doi.org/10.1111/obr.12428.

c) Sherrington, A., Newham, J. J., Bell, R., Adamson, A., McColl, E., and Araujo-Soares, V. (2016) Systematic review and meta-analysis of internet-delivered interventions providing personalized feedback for weight loss in overweight and obese adults. Obesity Reviews, 17: 541– 551. doi: 10.1111/obr.12396.

d) H. Arem, M. Irwin. A review of web-based weight loss interventions in adults. Obesity Reviews. Volume 12, Issue 5, May 2011, Pages e236-e243, https://doi.org/10.1111/j.1467-789X.2010.00787.x .

e) Sorgente A, Pietrabissa G, Manzoni GM, Re F, Simpson S, Perona S, Rossi A, Cattivelli R, Innamorati M, Jackson JB, Castelnuovo G. Web-Based Interventions for Weight Loss or Weight Loss Maintenance in Overweight and Obese People: A Systematic Review of Systematic Reviews. J Med Internet Res 2017;19(6):e229. doi: 10.2196/jmir.6972


Partager sur:

Par Jean-François Etter

Professeur de santé publique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *