Surpoids, obésité et risque de cancer

Il existe des preuves solides que le surpoids ou l’obésité augmentent le risque de contracter plusieurs types de cancers. Nos explications:

Cancer du sein : De nombreuses études montrent que le surpoids ou l’obésité après la ménopause augmentent le risque de cancer du sein.(a) L’obésité pourrait également augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes avant la ménopause, mais les preuves ne sont pas aussi solides. Les femmes qui sont en surpoids ou obèses au moment du diagnostic du cancer du sein présentent un risque accru de récidive et de décès par rapport aux femmes plus minces.(b)

Cancer colorectal : Il existe des preuves solides que le surpoids ou l’obésité augmentent le risque de cancer colorectal. Ce risque est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. La manière dont l’obésité augmente le risque de ce cancer pourrait être liée à la résistance à l’insuline, à des taux d’insuline trop élevés dans le sang, et à une inflammation chronique, et l’altération des niveaux de facteurs de croissance, d’hormones stéroïdiennes et d’adipocytokines.(c)

Cancer de l’endomètre : Le surpoids et l’obésité sont des facteurs de risque majeurs pour le cancer de l’endomètre. Les femmes en surpoids ont un risque augmenté de moitié et les femmes obèses ont un risque obèses 2 à 4 fois plus élevé de développer ce cancer que les femmes ayant un poids normal. Ce risque accru est lié à l’augmentation des hormones stéroïdes sexuelles endogènes, la résistance à l’insuline, l’inflammation chronique et les adipokines. La perte de poids réduit un peu ce risque.(d,e)

Cancer du rein : Le surpoids et l’obésité augmentent aussi le risque de cancer du rein.(f) Paradoxalement, les chances de survie après diagnostic du cancer du rein semble plus élevées chez les personnes en surpoids ou obèses, les raisons de ce paradoxe ne sont pas bien comprises.(g)

Cancer du pancréas : Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de cancer du pancréas.(h,i) Cette augmentation du risque peut être liée à une inflammation de longue durée.(j)

Cancer du foie : Le surpoids et l’obésité augmentent aussi le risque de cancer du foie.(k) Cette augmentation du risque peut être liée à la présence de maladie du foie gras (stéatose hépatique) et à l’inflammation chronique.(l)

Cancer de la thyroïde : Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de cancer de la thyroïde. Les mécanismes d’action impliquent les hormones thyroïdiennes, la résistance à l’insuline, les adipokines, l’inflammation et les hormones sexuelles.(m)

Cancer de la prostate : Le BMI et le surpoids ne semblent pas liés au risque de cancer de la prostate,(n,o) mais l’obésité quant à elle augmente cependant le risque de cancer agressif de la prostate.(p) Cette augmentation du risque pourrait être due à des changements dans les niveaux d’hormones.

Cancer de la vésicule biliaire : Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de cancer de la vésicule biliaire, surtout chez les femmes.(q,r)

Cancer de l’ovaire : Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de cancer de l’ovaire, surtout avant la ménopause.(s)


Utilisez le champ Commentaire ci-dessous pour partager votre expérience sur le sujet ou pour proposer des améliorations à cet article. Ou rédigez un témoignage à ce propos.


Références:

a) Carlo La Vecchia, Sharon H. Giordano, Gabriel N. Hortobagyi, Bruce Chabner, Overweight, Obesity, Diabetes, and Risk of Breast Cancer: Interlocking Pieces of the Puzzle, The Oncologist, Volume 16, Issue 6, June 2011, Pages 726–729, https://doi.org/10.1634/theoncologist.2011-0050

b) Ligibel J. Obesity and breast cancer. Oncology (Williston Park). 2011 Oct;25(11):994-1000. PMID: 22106549.

c) Jochem, C., Leitzmann, M. (2016). Obesity and Colorectal Cancer. In: Pischon, T., Nimptsch, K. (eds) Obesity and Cancer. Recent Results in Cancer Research, vol 208. Springer, Cham. https://doi.org/10.1007/978-3-319-42542-9_2.

d) Shaw, E., Farris, M., McNeil, J., Friedenreich, C. (2016). Obesity and Endometrial Cancer. In: Pischon, T., Nimptsch, K. (eds) Obesity and Cancer. Recent Results in Cancer Research, vol 208. Springer, Cham. https://doi.org/10.1007/978-3-319-42542-9_7.

e) E. Jenabi, J. Poorolajal, The effect of body mass index on endometrial cancer: a meta-analysis, Public Health, Volume 129, Issue 7, 2015, Pages 872-880, ISSN 0033-3506, https://doi.org/10.1016/j.puhe.2015.04.017. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0033350615001912)

f) Liu X, Sun Q, Hou H, Zhu K, Wang Q, Liu H, Zhang Q, Ji L, Li D. The association between BMI and kidney cancer risk: An updated dose-response meta-analysis in accordance with PRISMA guideline. Medicine (Baltimore). 2018 Nov;97(44):e12860. doi: 10.1097/MD.0000000000012860. PMID: 30383638; PMCID: PMC6221676.

g) Lawrence H. Kim, Paul Doan, Yilu He, Howard M. Lau, Henry Pleass, Manish I. Patel. A Systematic Review and Meta-Analysis of the Significance of Body Mass Index on Kidney Cancer Outcomes, The Journal of Urology, Volume 205, Issue 2, February 2021, Page: 346-355, https://doi.org/10.1097/JU.0000000000001377.

h) Giuseppe Preziosi, Jude A. Oben, Giuseppe Fusai, Obesity and pancreatic cancer, Surgical Oncology, Volume 23, Issue 2, 2014, Pages 61-71, ISSN 0960-7404, https://doi.org/10.1016/j.suronc.2014.02.003. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0960740414000085)

i) D. Aune, D.C. Greenwood, D.S.M. Chan, R. Vieira, A.R. Vieira, D.A. Navarro Rosenblatt, J.E. Cade, V.J. Burley, T. Norat, Body mass index, abdominal fatness and pancreatic cancer risk: a systematic review and non-linear dose–response meta-analysis of prospective studies,
Annals of Oncology, Volume 23, Issue 4, 2012, Pages 843-852, ISSN 0923-7534, https://doi.org/10.1093/annonc/mdr398. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0923753419346599).

j) A. Gumbs. Obesity, Pancreatitis, and Pancreatic Cancer. Obesity Surgery 2008 Vol. 18 Issue 9 Pages 1183-1187 DOI: https://doi.org/10.1007/s11695-008-9599-3

k) Carlo Saitta, Teresa Pollicino, Giovanni Raimondo, Obesity and liver cancer, Annals of Hepatology, Volume 18, Issue 6, 2019, Pages 810-815, ISSN 1665-2681, https://doi.org/10.1016/j.aohep.2019.07.004. (https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S166526811932201X)

l) Beicheng Sun, Michael Karin, Obesity, inflammation, and liver cancer, Journal of Hepatology, Volume 56, Issue 3, 2012, Pages 704-713, ISSN 0168-8278, https://doi.org/10.1016/j.jhep.2011.09.020.
(https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016882781100804X)

m) Marcello, M. A., Cunha, L. L., Batista, F. A., & Ward, L. S. (2014). Obesity and thyroid cancer. Endocrine-Related Cancer, 21(5), T255-T271. Retrieved Nov 9, 2023, from https://doi.org/10.1530/ERC-14-0070

n) Harrison, S., Tilling, K., Turner, E.L. et al. Systematic review and meta-analysis of the associations between body mass index, prostate cancer, advanced prostate cancer, and prostate-specific antigen. Cancer Causes Control 31, 431–449 (2020). https://doi.org/10.1007/s10552-020-01291-3

o) Tzenios N, Tazanios ME, Chahine M. The impact of body mass index on prostate cancer: An updated systematic review and meta-analysis. Medicine (Baltimore). 2022 Nov 11;101(45):e30191. doi: 10.1097/MD.0000000000030191. PMID: 36397423; PMCID: PMC9666096.

p) Emma H. Allott, Elizabeth M. Masko, Stephen J. Freedland, Obesity and Prostate Cancer: Weighing the Evidence, European Urology, Volume 63, Issue 5, 2013, Pages 800-809, ISSN 0302-2838, https://doi.org/10.1016/j.eururo.2012.11.013.
(https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0302283812013449)

q) Li ZM, Wu ZX, Han B, Mao YQ, Chen HL, Han SF, Xia JL, Wang LS. The association between BMI and gallbladder cancer risk: a meta-analysis. Oncotarget. 2016 Jul 12;7(28):43669-43679. doi: 10.18632/oncotarget.9664. PMID: 27248320; PMCID: PMC5190051.

r) S. C. Larsson and A. Wolk. Obesity and the risk of gallbladder cancer: a meta-analysis. British Journal of Cancer 2007 Vol. 96 Issue 9 Pages 1457-1461 DOI: 10.1038/sj.bjc.6603703

s) Zhen Liu, Ting-Ting Zhang, Jing-Jing Zhao, Su-Fen Qi, Pei Du, Dian-Wu Liu, Qing-Bao Tian, The association between overweight, obesity and ovarian cancer: a meta-analysis, Japanese Journal of Clinical Oncology, Volume 45, Issue 12, December 2015, Pages 1107–1115, https://doi.org/10.1093/jjco/hyv150


Partager sur:

Par Jean-François Etter

Professeur de santé publique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *