Maladie du foie gras (stéatose hépatique)

La maladie du foie gras ou stéatose hépatique est une affection de plus en plus fréquente, elle survient lorsqu’il y a une accumulation excessive de graisse dans le foie. Cette affection est fortement associée au surpoids ou à l’obésité. Nos explications:

Qu’est-ce que la stéatose hépatique ?
La stéatose hépatique est une maladie dans laquelle un excès de graisse s’accumule dans les cellules du foie. Cette maladie est très fréquente: 30% de la population des USA en est atteinte.(a) Il existe deux types de stéatose hépatique : alcoolique et non alcoolique. La stéatose hépatique alcoolique est due à une consommation excessive d’alcool, tandis que la stéatose hépatique non alcoolique est due à d’autres facteurs, tels que l’obésité, l’hypercholestérolémie et le diabète.

Quel est le risque de maladie du foie gras chez les personnes en surpoids ou obèses ?
L’obésité est l’un des facteurs de risque les plus importants de développer une stéatose hépatique non alcoolique (SHNA). Lorsqu’une personne est en surpoids ou obèse, son organisme stocke un excès de graisse dans le foie, ce qui peut entraîner une inflammation et des cicatrices. Cette inflammation et cette cicatrisation peuvent éventuellement entraîner des lésions hépatiques plus graves, telles que la cirrhose, l’insuffisance hépatique et le cancer du foie.

Selon les recherches, jusqu’à 80 % des personnes obèses ou en surpoids présentent un certain degré de SHNA. En outre, les personnes dont l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30 kg/m2 ont le plus grand risque de développer une SHNA.

Pourquoi la maladie du foie gras est-elle préoccupante ?
La stéatose hépatique est préoccupante car elle peut évoluer vers des lésions hépatiques plus graves, notamment une cirrhose du foie, une insuffisance hépatique et un cancer du foie. En outre, les personnes atteintes de stéatose hépatique présentent un risque accru de développer une maladie cardiovasculaire, un diabète de type 2 et d’autres problèmes de santé.

Symptômes de la stéatose hépatique
Aux premiers stades, la stéatose hépatique ne provoque souvent aucun symptôme, ou des symptômes non-spécifiques, c’est pourquoi beaucoup de personnes atteintes de SHNA ne sont pas diagnostiquées. Cependant, au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes peuvent inclure :
– Fatigue
– Douleurs dans la zone supérieure droite de l’abdomen
– Inconfort abdominal
– Hypertrophie du foie
– Jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux)
– Gonflement des jambes et des chevilles
– Confusion ou difficulté à penser clairement

Prévention, diagnostic et traitement
Prévention – La meilleure façon de prévenir la stéatose hépatique est de maintenir un poids sain grâce à une alimentation équilibrée et à un exercice physique régulier. En outre, réduire la consommation d’alcool et éviter l’usage de drogues illicites peut aider à prévenir la stéatose hépatique alcoolique.

Diagnostic – Il est important de diagnostiquer et de traiter la SHNA aussi tôt que possible. L’ultrasonographie du foie permet de poser le diagnostic, cet examen est relativement bon marché mais il peu sensible si la stéatose est inférieure à 30%.(a) L’imagerie par résonance magnétique est un examen plus coûteux qui permet de diagnostiquer la SHNA. La biopsie reste la meilleure méthode de diagnostic, mais c’est une méthode invasive qui peut provoquer des complications sérieuses.

Traitement – Si une personne est diagnostiquée avec une maladie du foie gras, le traitement dépendra de la gravité de la maladie. Dans de nombreux cas, des changements dans le mode de vie, tels que la perte de poids, l’exercice régulier et une alimentation saine, peuvent contribuer à réduire l’inflammation du foie et à améliorer la fonction hépatique. Dans les cas plus graves, des médicaments peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et prévenir d’autres dommages au foie (vitamine E, pioglitazone, pentoxifylline). Toutefois, l’effet de ces médicaments est modeste.(a)

Conclusion
La maladie du foie gras est une préoccupation croissante, et le surpoids ou l’obésité est un facteur de risque important pour le développement de cette affection. Les personnes en surpoids ou obèses doivent prendre des mesures pour maintenir un poids sain grâce à une alimentation équilibrée et à un exercice régulier. En cas de diagnostic de stéatose hépatique, des changements de mode de vie et des médicaments peuvent aider à améliorer la fonction hépatique et à prévenir d’autres dommages au foie.

Lisez l’histoire de Grégoire, 35 ans, atteint de stéatose hépatique.


Utilisez le champ Commentaires ci-dessous pour partager votre expérience à ce sujet ou pour suggérer des améliorations à cet article. Ou rédigez un témoignage à ce propos.


Référence:

a) Rinella ME. Nonalcoholic Fatty Liver Disease: A Systematic Review. JAMA. 2015;313(22):2263–2273. doi:10.1001/jama.2015.5370


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire:


Partager sur:

Par Jean-François Etter

Professeur de santé publique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *